Historique

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de POULDOURAN

Pouldouran vient du breton « poul » (mare) et de « Douran » ou « Ouran« , saint breton du IXème siècle. On y mentionne une chapelle aujourd’hui disparue et dédiée jadis à Saint Ouran ou Douran.

Pouldouran est un démembrement de l’ancienne paroisse primitive de Pleudaniel. En 1427, le « treff de Plodoran » était le minihy de la paroisse de Hengoat (c’est-à-dire le fief que l’évêque de Tréguier possédait dans cette paroisse). Cette trève était aussi dès 1599 une paroisse succursale de celle de Hengoat. La seigneurie de Pouldouran est la propriété de François de Pouldouran en 1535.

Pouldouran est érigé en succursale par ordonnance du 4 novembre 1845, son territoire étant détaché de celui de la succursale de Troguéry. La paroisse de Pouldouran dépendait jadis de l’évêché de Tréguier, de la subdélégation de Pontrieux et du ressort du siège royal de Lannion. Durant la Révolution, la paroisse de Pouldouran dépendait du doyenné de la Roche-Derrien. Pouldouran élit sa première municipalité au début de 1790.

On rencontre les appellations suivantes : Poldoran (vers 1330), treff de Plodoran (en 1427), Pouldouran (en 1437), Pouldoran (en 1461), Ploudoran (en 1463), Pouldouran (en 1481).

Note : la commune de Pouldouran était formée des villages : Convenant Stéphan, Kermouelc’h, Convenant Cousin, Convenant Champart, Kervouinen, Ty-an-Dossen Névoué, Convenant Coat Aval, Kercaradec, Convenant Dabern, la Ville-Neuve, Ty-Moc’h, Ty-Bergat, Convenant an Rojou.